Main menu

Pages

Aigues-Mortes

Nous descendions souvent dans le midi où j’avais une grande partie de ma famille installée à la Grande-Motte, en passant près d’Aigues-Mortes je rêvais de pouvoir regarder ce qui se passait de l’autre côté des murailles. Voilà, c’est fait, je suis entrée dans la cité saline.
Les fleurs étaient si belles que je n’ai pas pu m’empêcher de les toucher pour voir si elles étaient vraies.
Partout, les couleurs et les parfums m’attiraient et si j’avais eu les moyens je pense que les confiseries auraient rempli mes cabas.
Seulement, ce n’est pas avec du nougat qu’on peut parcourir les 2 km de remparts de la ville, surtout par la chaleur de cette drôle de fin septembre où il fait encore plus de 25°.
C’est Saint-Louis qui a fait de ce petit port de pêche et de paludiers, une place forte qui abrite un patrimoine unique en son genre.
En visitant les lieux, on retrouve les traces des templiers, des guerres de religion, les murs sont gravés par les prisonnières qui n’ont pas eu que du bon temps ici.
Les animations et les visites éducatives sont nombreuses, si l’on veut étudier on trouve absolument toutes les informations utiles grâce à un parcours bien aménagé. Si l’on veut juste prendre l’air et se laisser imprégner par l’ambiance tout en profitant des gourmandises de la cité il y a aussi tout ce qu’il faut. Il faut avoir le mollet musclé, j’avoue avoir eu un mal de chien avec les marches bien hautes qui ne sont pas pour les fillettes.
Nous avons mangé en arrivant dans un petit restaurant en pensant que c’était déjà pas mal, mais en arrivant au centre près de la statue de Saint-Louis nous nous sommes retrouvés dans la foule, c’est comme la place Dutertre à Paris, mais au lieu des peintres il y a à boire et à manger…
Saint-Louis doit vraiment trouver cela étrange, à l’église il trône dans le calme et dans une des tours des remparts une mise en scène lui redonne son rang de roi.
Heureusement qu’il y a de nombreuses salles ombragées sur le parcours, on peut se reposer un peu et voir des expositions…

Puis, en regardant la ville, je me suis mise à guetter les incroyables jardins miniatures, oasis de verdure, les toits sont un beau spectacle surprenant, j’ai effacé quelques antennes pour que vous puissiez profiter de la vue, je vous laisse découvrir les photographies en cliquant sur la première et en utilisant ensuite les flèches de votre clavier.































































Commentaires